BIENVENUE
Accueil / Liste des résultats
Récapitulatif de la recherche simple
Vente : Terrain
Ville : Marrakech.
Nombre de piece : Indifférent.
Surface : Indifférent.
Prix : Indifférent.
Résultats :2/ 2
Modifier la recherche »                Enregistrer une recherche »              Enregistrer une alerte »
1
Terrain | Vente | Marrakech
SIAVTRMA675

Prix  :   7 000 000 Dhs

2 Ha avec 300 oliviers à vendre
3500000 Dhs / Ha

Ajouter à ma sélection »                                          Lire la suite »
Terrain | Vente | Marrakech
SIAVTRMA673

Prix  :    indisponible.

un terrain à AMELKIS PRES DU GOLF ROYAL
SUPERFICIE : 1802 m²
PRIX 5000 DH/M²

Ajouter à ma sélection »                                          Lire la suite »
1
Le nom de Maroc vient de Marrakech. Les anciens historiens arabes ont employé le nom de Marrakech Mraksch (la ville) et ce nom s’est transformé petit à petit en Moroco, MaRueco…) et fut ainsi utilisé dans tout le pays. Vers l’an 1000 avant j.C Marrakech n’était autre qu’un camp de caravaniers et ce, jusqu’à ce que le leader Almoravide le prenne comme campement pour ses armées. En 1062, Youssef Ibn Tachfin y construit la première mosquée et par la suite tout un ensemble de mosquées. C’est de cette époque que date la plantation de la palmeraie. Et Marrakech fut choisi comme capitale du royaume. Après sa mort et après les Almoravides, les Almoahades ne laissèrent que peu de monuments historiques : les remparts, le Minaret et la Koutoubia. Les Mérinides prirent Fès comme capitale. Les Saadiens rendirent à Marrakech tout son faste et son prestige au seizième siècle. Les tombeaux saadiens qui datent de cette époque ne furent découverts qu’en 1917. fuant au palais de la Bahia, qui date de l’époque Alaouite. Lors de l’installation du colonialisme français au Maroc en 1917, Marrakech fut gouverné par le Pacha El Glaoui qui était un grand ami du pouvoir français. El Glaoui, aidé par les français étendit son pouvoir sur toutes les tribus berbères de la région. Il fut l’un des plus grands et des plus riches gouverneurs à cette époque. En 1956, et avec l’arrivée de l’indépendance, on lui retira tout ses biens. Il mourut 3 ans plus tard. Le visiteur peut avoir accès au palais Glaoui dans la Médina de Marrakech. Lorsque les Saadiens arrivèrent au pouvoir sous Ahmed El Arj au 16ème siècle, Marrakech redevint Capitale. Les tombeaux Saadiens de grande valeur font partie des nombreuses constructions Saadiennes de cette époque. Ils furent seulement redécouverts en 1917, car sur l’ordre du sultan Alouite Moulay Ismaël l’entrée avait été murée. De l’époque des Alouites, ne reste que le Palais Bahia. Il donne une très bonne impression de la vie luxueuse du souverain de l’époque. Après l’entrée des français en 1917, le Maroc fut dirigé par le Pacha sympathisant des français : El Glaoui. Il se procura grâce à cette collaboration beaucoup d’avantages. Avec leur aide, il réprima les insurrections des tribus berbères. Il devint un des hommes les plus riches et plus remplis d’influence du Maroc. Lorsque le roi Mohammed V. monta sur le trône en 1956, sa puissance pris fin. 3 ans plus tard le pacha délaissé mourut et ses richesses furent confisquées par l’Etat. De lui datent encore de nombreux bâtiments connus, par exemple le Dar Glaoui à Telouet, d’où était origine la tribu des Glaoui. On y a une bonne impression de la puissance de ce Pacha Marrakech aujourd’hui, c’est les souks de Marrakech se situent dans les étroites ruelles de la Médina. Là, les artisans traditionnels fabriquent les lampadaires, les plateaux, les théières… Les bazars regorgent de produits de l’artisanat Marrakchi. Dans ces souks sont exposés toutes sortes de gâteaux traditionnels tels que Kaab El Ghzal… Bon nombre d’hommes revêtus de djellabas sont là pour déguster le thé à la menthe. Une bonne odeur d’encens ou des différentes épices émane des boutiques des parfumeurs ou des vendeurs d’épices. A l’entrée du souk sabbarine, le visiteur est ébloui par les couleurs éclatantes des produits exposés.
Sitemap