Vous vous apprêtez à enfin vendre votre appartement ! Toutefois, ce projet ne saurait se concrétiser sans la mise en place d’un certain nombre de démarches. L’une d’entre elles est le diagnostic immobilier. De nature obligatoire, il permet au futur acquéreur d’apprécier l’état de votre bien.

Diagnostic immobilier à Paris : comment cela fonctionne-t-il ?

Comme dit précédemment, le diagnostic immobilier a pour objectif de présenter l’état de votre bien immobilier à l’acheteur afin qu’il se renseigne sur les risques qui pèsent sur ce dernier. Réalisé par un diagnostiqueur immobilier professionnel, le diagnostic est exécuté selon :

  • La nature de la transaction (vente ou location) ;
  • La typologie du bien immobilier ;
  • La date de construction de ce dernier ;
  • La situation géographique du bien immobilier ;
  • L’ancienneté des installations.

Quels sont les diagnostics immobiliers obligatoires ?

On considère certains diagnostics immobiliers comme indispensables, quelle que soit la nature du bien ou de la date d’édification. Ce sont :

Le DPE ou diagnostic de performance énergétique : valable 10 ans, il mesure la quantité d’énergie consommée au sein du bien ;

L’ESRIS ou état des servitudes « Risques » et d’information sur les sols : sa durée de validité est de 6 mois et il a pour but d’évaluer les risques de dégâts engendrés par la nature et les catastrophes naturelles. Il prend également en compte l’appréciation des risques éventuels d’exploitations industrielles et technologiques à proximité du logement.

Quels sont les diagnostics immobiliers obligatoies selon des critères spécifiques ?

Diagnostics obligatoires

Certains diagnostics immobiliers ne sont pas considérés comme nécessaires selon des cas de figure, mais ils peuvent revêtir une certaine importance en fonction des circonstances. Il s’agit de :

  1. Le CREP ou constat de risque d’exposition au plomb : il sert à estimer la présence de plomb principalement dans les anciens bâtiments ;
  2. Le diagnostic termites : il est, comme son nom l’indique, celui qui sert à repérer la présence de termites dans votre bien immobilier. Il peut s’avérer obligatoire surtout si le bien immobilier est situé à Paris ;
  3. La situation des installations de gaz et d’électricité : c’est un diagnostic indiqué pour les installations datant de plus de 15 ans. Valable 3 ans, il permet de détecter les anomalies pouvant affecter la vie des futurs occupants ;
  4. Le diagnostic amiante : bien que l’amiante soit interdite depuis 1997, il est toujours préférable de diagnostiquer la présence ou non d’amiante dans le logement, notamment les plus anciens.

Voici ce que vous devez donc retenir du diagnostic immobilier à adjoindre au contrat de vente de votre bien à Paris. Rappelons que vous ne pouvez confier cette tâche qu’à un professionnel certifié.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'indiquer votre commentaire
Entrer votre nom ici